18 citations de Paris est une fête, Ernest Hemingway

parisestunefete-ernesthemingway-citations-quotes

*Lire en espagnol

C’est peu après les attentats du vendredi 13 novembre 2015 que “Paris est une fête” s’est ajouté à ma liste au Père Noël. Ma mère me l’a offert aux côtés du “Traité sur la tolérance” de Voltaire, un livre qui renaît également de ses cendres suite aux attentas de Charlie Hebdo. Les 19 vignettes parisiennes qui composent cette oeuvre d’Ernest Hemingway m’ont fait voyager dans le Paris bohème des années 20, sur les traces d’un jeune écrivain pauvre mais heureux qui s’adonne aux petits plaisirs de la vie : un café crème, un livre, une rencontre, un clair de lune… “Découvrir tout ce monde nouveau d’écrivains, et avoir du temps pour lire, dans une ville comme Paris où l’on pouvait bien vivre et bien travailler, même s’il on était pauvre, c’était comme si l’on vous avez fait don d’un trésor”, écrit-il dans “Evan Shipman à la Closerie”. 

Soyez amoureux.

Crevez-vous à écrire.

Fréquentez les écrivains du “bâtiment”.

Ne perdez pas votre temps.

Écoutez la musique.

Regardez la peinture.

Lisez sans cesse.

Ne cherchez pas à vous expliquer.

Écoutez votre bon plaisir.

Taisez-vous.

Ces 10 conseils d’Ernest Hemingway à tout jeune auteur se reflètent parfaitement bien dans “Paris est une fête”. Amoureux de sa femme Hadley avec qui il adore aller skier à Schruns, dans le Vorarlberg autrichien, il se décrit lui-même pauvre et affamé depuis qu’il a arrêté le journalisme pour écrire des contes qui ne se publient pas, il fréquente Gertrude Stein et F. Scott Fitzgerald à l’époque de “Gatsby le Magnifique”, n’a que 25 ans, aime contempler les paysages cubistes de Cézanne “le ventre vide” et lire dans son café préféré (La Closerie des Lilas) ou sur les quais de Seine, dépenser ses maigres économies aux courses de chevaux, et surtout manger et boire sans modération. Il surnomme son fils “Mr Bumby” et se fait appeler “Tatie” par sa femme.

Ce livre m’a énormément plu car il permet de s’immiscer dans l’intimité quotidienne de l’écrivain et de ses rencontres, de découvrir certains de ses apprentissages personnels et secrets de sa dynamique de travail tout en appréciant la vie bohème parisienne à travers le regard d’un artiste expatrié. À la suite de cette lecture, deux nouveaux livres se sont ajoutés à ma PAL : des Contes d’Hemingway  et “Les Heureux et les Damnés” de F. Scott Fitzgerald. J’ai regardé à nouveau le film “La Môme” et j’ai écouté des compilations de musiques des années 20-30. Et puis j’ai continué à penser à Ludo et aux autres victimes des attentats de Paris, à ma grand-mère qui était parisienne et au livre que j’ai envie d’écrire.

Les vignettes que j’ai préféré sont “La faim est une bonne discipline” et “Scott Fitzgerald” et les citations qui m’ont marquée sont…

paris-est-une-fete-ernest-hemingway-premiere-phrase-citation

  • Hemingway et Paris

“Tu m’appartiens et tout Paris m’appartient, et j’appartiens à ce cahier et à ce crayon”.

“Il y avait tant d’arbres dans la ville, que vous pouviez voir le printemps se rapprocher de jour en jour jusqu’au moment où une nuit de vent chaud l’installerait dans la place, entre le soir et le matin”.

“Mais Paris était une très vieille ville et nous étions jeunes et rien n’y était simple, ni même la pauvreté, ni la richesse soudaine, ni le clair de lune, ni le bien, ni le mal, ni le souffle d’un être endormi à vos côtés dans le clair de lune”.

parisestunefete-hemingway-quotes

  • Hemingway et l’écriture

“Après avoir écrit un conte je me sentais toujours vidé, mais triste et heureux à la fois, comme après avoir fait l’amour, et j’étais sûr que j’avais fait du bon travail ; toutefois je n’en aurais la confirmation que le lendemain en revoyant ce que j’avais écrit”.

“Je travaillais toujours jusqu’au moment où j’avais entièrement achevé un passage et m’arrêtais quand j’avais trouvé la suite. Ainsi, j’étais sûr de pouvoir poursuivre le lendemain”.

“Ou bien je me levais et regardais les toits de Paris et pensais : ” Ne t’en fais pas. Tu as toujours écrit jusqu’à présent, et tu continueras. Ce qu’il faut c’est écrire une seule phrase vraie. Écris la phrase la plus vraie que tu connaisses“.

“Il était plus facile de réfléchir en marchant ou en faisant quelque chose ou en voyant les gens faire quelque chose qui était de leur ressort”.

“Quand j’écrivais quelque chose, j’avais besoin de lire après avoir posé la plume. Si vous continuez à penser à ce que vous écrivez, en dehors des heures de travail, vous perdez le fil et vous ne pouvez le ressaisir le lendemain. Il vous faut faire de l’exercice, fatiguer votre corps, et il vous est alors recommandé de faire l’amour avec qui vous aimez. C’est même ce qu’il y a de meilleur. Mais ensuite, quand vous vous sentez vide, il vous faut lire afin de ne pas penser à votre oeuvre et de ne pas vous en préoccuper jusqu’au moment où vous vous remettrez à écrire.”

parisestunefete-ernest-hemingway-citation-quote

  • Hemingway et les plaisirs

“Nous mangions bien et pour pas cher, nous buvions bien et pour pas cher, et nous dormions bien, et au chaud, ensemble, et nous nous aimions”.

Ma discipline consistait seulement à ne pas boire après le dîner, ni avant d’écrire, ni pendant que j’écrivais“.

“Nos plaisirs, qui étaient ceux de deux amoureux, étaient aussi simples et pourtant aussi mystérieux et complexes qu’une formule mathématique qui peut signifier aussi bien un bonheur parfait que la fin du monde”.

“Que chaque nouvelle journée puisse être une fiesta me semblait relever d’une merveilleuse découverte”.

parisestunefete-ernest-hemingway-quotes-citations

  • Hemingway et les autres

“C’est ce que vous êtes. C’est ce que vous êtes tous, dit Miss Stein. Vous autres, jeunes gens qui avait fait la guerre, vous êtes une génération perdue“.

“Beaucoup plus tard, Picasso me raconta qu’il avait toujours promis aux riches d’aller les voir quand ils l’invitaient, tant cette promesse les rendait heureux, et ensuite il arrivait toujours quelque chose qui l’empêchait de remplir ses obligations”.

“Le pis c’est quand vous êtes séparé d’un ami par l’esprit”.

“Il nous faut plus de mystères authentiques dans nos vies, Hem, me dit-il un jour. Ce qui manque le plus à notre époque, c’est un écrivain sans ambition et un poème inédit vraiment important”.

“Je ne suis pas sûr que Scott eût jamais bu du vin au goulot auparavant et cela le rendait excité comme s’il avait traîné dans les bas-fonds ou comme l’est une fille qui nage pour la première fois sans maillot”.

Pauvre de nous, dit Hadley, dont toute la fortune tient dans un encrier“.

parisestunefete-ernest-hemingway-citations


Titre Paris est une fête (A Moveable Feast, titre original en anglais)

Auteur : Ernest Hemingway (1899-1961)

ISBN : 9782070364657

Traducteur : Marc Saporta

Pages : 256

Maison d’édition / Collection : Gallimard / Folio

Something to say?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s