14 citations de Rien ne s’oppose à la nuit, Delphine de Vigan

rien-ne-soppose-a-la-nuit-delphine-de-vigan-citations-critique

En octobre 2016, Delphine de Vigan était à Barcelone et j’ai manqué au rendez-vous. Aujourd’hui, je m’en mords les doigts. Elle inaugurait un cycle de dialogues entre auteurs organisé à l’occasion des 75 ans de Jaimes, la librairie française de Barcelone. Je préférais assister au dialogue de Mathias Énard que j’avais lu et apprécié. Peu de temps après, j’achetais D’après une histoire vraie dont je vous parle ici. Une lecture qui ne pouvait se suffire à elle-même pour découvrir De Vigan. Impatiente, je me préparais doucement à la lecture de Rien ne s’oppose à la nuit. Au retour d’un voyage en France, je l’attrapai au vol dans un point presse de l’aéroport de Lyon et commençai à le dévorer, la tête dans les nuages. Par petites bouchées d’abord, m’accordant des pauses digestives salutaires; puis avec appétit, jusque tard dans la nuit, pour en finir une bonne fois pour toutes avec ce “bruit humide des entrailles” de tout ce qui pouvait être dit.

Continue reading

Musso, Levy, Giordano, Gary, De Vigan et Énard : chronique de 6 romans français

critique-litteraire-livre-franais-blog-madeincc

L’année 2016 touche à sa fin et c’est l’occasion de faire le bilan de quelques lectures 100% Made in France. Les six auteurs sélectionnés répondent à mon envie de découvrir des livres contemporains, populaires ou récompensés par le Prix Goncourt. Musso, Levy, Giordano, Gary, De Vigan et Énard sont les protagonistes de cette chronique littéraire. Coups de coeur et déceptions, place à la critique et aux recommandations qui inspireront peut-être vos prochains achats ou cadeaux !

Continue reading

13 citations d’Hommage à la Catalogne, George Orwell

george-orwell-homme-catalogne-citation

Mis à part les essais ironiques et critiques de “Odio Barcelona” (Melusina, 2008), je n’avais encore jamais rien lu ayant pour toile de fond ma terre d’adoption. Ni même le best-seller mondial “L’Ombre du Vent” (Grasset, 2001) de Carlos Ruiz Zafón. Fasciné par l’Espagne, ce pays qu’il avait toute sa vie souhaité visiter, George Orwell lui rend hommage à travers le récit de son expérience de la guerre civile où son regard affuté de journaliste nous transporte dans cette “boue sans nom” des tranchées et aux côtés d’espagnols bourrés de qualités et de défauts. Tout comme Hemingway dans “Paris est une fête“, Orwell m’a séduite avec son oeil d’expatrié et je suis impatiente de lire “Dans la dèche à Paris et à Londres”.

Continue reading

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Énard

parle-leur-de-batailles-de-rois-et-delephants-roman-mathias-enard-critique

Après avoir été à deux doigts d’abandonner mon premier roman de Mathias Énard, Boussole, j’étais curieuse de découvrir ce que “Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants” me réservait. Je ne voulais pas rester sur ce qui avait été pour moi une mauvaise entrée en matière. Sur Instagram, la librairie française de Barcelone, Jaimes, me le présentait comme une petite merveille, une #bookworm me souhaitait une bonne lecture de ce “superbe roman” et une amie française chez qui j’étais de passage avec mon livre sous le bras tomba sous le charme du titre et de sa couverture. L’histoire me laissait tout de même sceptique : Michel-Ange, Constantinople, la construction d’un pont… J’en venais à penser que les romans historiques d’Énard n’était pas fait pour moi. Verdict ? Je l’ai dévoré et adoré ! Continue reading

Dis-moi comment tu lis, je te dirai qui tu es

habitudes-lecture-livre

Au marché aux livres de la Vieille Bourse de Lille. Photo : Marion.

Je n’ai jamais compris comment mon beau-père faisait pour lire couché sur le flanc, tout son poids reposant sur le coude et l’épaule. J’ai déjà essayé plusieurs fois, c’est une torture. En revanche, je comprends pourquoi certaines personnes ne prêtent pas leurs livres, que d’autres lisent en marchant ou bien encore en remuant leurs lèvres comme pour dévorer les mots. La lecture c’est un peu comme une tasse de café, chaque personne la savoure à sa manière en suivant des rituels singuliers, presque intimes. En ce qui me concerne, je prends le café noir, sans sucre et j’y ajoute toujours un peu d’eau. Pour ce qui est de mes habitudes de lecture, je vous laisse lire la suite ! Continue reading

18 citations de Paris est une fête, Ernest Hemingway

parisestunefete-hemingway-citations

C’est peu après les attentats du vendredi 13 novembre 2015 que “Paris est une fête” s’est ajouté à ma liste au Père Noël. Ma mère me l’a offert aux côtés du “Traité sur la tolérance” de Voltaire, un livre qui renaît également de ses cendres suite aux attentas de Charlie Hebdo. Les 19 vignettes parisiennes qui composent cette oeuvre d’Ernest Hemingway m’ont fait voyager dans le Paris bohème des années 20, sur les traces d’un jeune écrivain pauvre mais heureux qui s’adonne aux petits plaisirs de la vie : un café crème, un livre, une rencontre, un clair de lune… “Découvrir tout ce monde nouveau d’écrivains, et avoir du temps pour lire, dans une ville comme Paris où l’on pouvait bien vivre et bien travailler, même s’il on était pauvre, c’était comme si l’on vous avez fait don d’un trésor”, écrit-il dans “Evan Shipman à la Closerie”.  Continue reading